Initiation au latin du français. Leçon 5

Nous n’avons traité jusqu’à présent que des mots au singulier (noms ou adjectifs), regardons maintenant des expressions qui comportent des mots au pluriel.

Forme ordinaire

Première classe

Masculin

– missi dominici : missus, i masculin, l’envoyé, fait au pluriel missi, les envoyés ; dominicus, a, um adjectif, du maitre, (ou de l’empereur), qui appartient au maitre, les envoyés du maitre

Si l’expression fait référence aux missi dominici de Charlemagne, ces envoyés hors hiérarchie ordinaire et dégagés de liens d’appartenance avec ceux qu’ils inspectent, elle s’emploie encore aujourd’hui dans le même esprit et s’applique aux groupes d’inspecteurs allant par deux (censés se contrôler l’un l’autre) envoyés par un pouvoir, politique ou économique. Quand l’envoyé est seul, on emploie l’image du « bras droit » pour désigner quelqu’un qui ferait exactement ce que le détenteur du pouvoir ferait.

Féminin.

horae legitimae : hora, ae féminin l’heure fait horae au pluriel ; legitimus, a, um adjectif, établi par la loi, légal, (vient de lex) : il s’agit d’une expression utilisée à Rome pour désigner les heures réglementaires pendant lesquelles l’avocat peut faire sa plaidoirie (expression non utilisée en français).

Neutre

-etc. : c’est probablement l’expression latine la plus utilisée en français mais prononcée [eksetera] alors que c’est l’abréviation de et cetera (d’où le point après le c initiale de cetera) qui sert à désigner la suite des choses que l’on pourrait nommer. Dans et cetera, et est la conjonction de coordination, comme en français, et a le même sens ; ceterus, a, um adjectif signifiant tout le reste de employé surtout au pluriel, ici au pluriel neutre, cetera. Et cetera signifie donc et les autres choses.

On emploie etc. pour signaler que l’on pourrait ajouter bien d’autres choses à la liste, « et le reste ». On remarquera qu’en français on utilise l’article les (autres choses), alors que l’article n’existe pas en latin (à la différence du grec).

verba volant scripta manent : verbum, i neutre pluriel en a, les mots (d’où verbe) volant c’est-à-dire volent de volare voler ; scripta de scriptum, i neutre au pluriel; les écrits ; manent de manere rester: noter la finale volant pour un verbe en a, manent pour un verbe en e. Les paroles volent, les écrits restent.

Comme souvent dans les expressions un peu longues, on n’en cite souvent que le début : c’est le cas ici. On dit simplement verba volant (ou au contraire scripta manent) en négligeant le reste. On veut signifier par là que ce que l’on dit oralement peut toujours être démenti ensuite et que c’est plus difficile quand les déclarations ont été mises par écrit.

En français manoir vient de manere, c’est le lieu où reste un certain temps le seigneur, ménage avait le même sens en ancien français avant d’évoluer vers le sens actuel.

Autres pluriels neutres utilisés en français actuel : les mots minimum et maximum sont mis au pluriel en a. Le bulletin météorologique parle des minima et des maxima attendus un jour donné. On emploie aussi le pluriel ordinaire en donnant des minimums et des maximums mais les gens qui hésitent à employer le latin et qui n’osent pas franciser le pluriel de peur de paraitre ignorant du latin, utilisent alors les expressions de « valeurs minimales » ou « maximales ».

Le pluriel en a pour les mots d’origine latine est fréquent pour les mots qui sont bien identifiés comme des mots latins : par exemple les spécialistes parlent des curricula, pluriel du neutre curriculum. Cependant personne ne dit qu’il a plusieurs alba de timbres pour dire qu’il a plusieurs albums alors qu’album est un nom neutre (personne  n’arroserait ses cacti car cactus existe en latin comme mot masculin). Mettre les mots au pluriel en français et non dans la langue d’origine est recommandé simplement du fait qu’utiliser la forme du pluriel d’une autre langue, c’est parler cette langue et non plus le français (mais des usages s’imposent cependant).

Deuxième classe

O tempora, o mores : O sert comme le français poétique ô, à introduire une invocation qui est faite en utilisant le plus souvent la forme ordinaire ; tempus, oris neutre, le temps, l’époque (temps, temporel), tempora correspond à la forme ordinaire des mots neutres au pluriel ; mos, moris masculin, les mœurs, mores correspond à la forme ordinaire des mots masculins ou féminins au pluriel. Ô temps, ô mœurs pourrait-on traduire littéralement, mais l’équivalent serait plutôt « quelle époque ! Quelles façons ! ».

La citation latine ne s’emploie plus beaucoup sinon par écrit et de façon humoristique.

Complément du verbe

Première classe

Masculin

intra-muros : intra préposition suivie du complément du verbe, entre ; murus, i masculin, le mur ou le rempart d’une ville. A l’intérieur des remparts.

intra-muros se dit couramment dans des villes comme Avignon où les remparts sont bien présents ; ailleurs on parle de « centre-ville ».

Féminin

deo gratias (sous-entendu reddere, rendre) : gratia, ae féminin, faveur, reconnaissance, gratias au complément du verbe au pluriel ; deus, i dieu, complément d’attribution deo, à dieu. Faire des actes de reconnaissance à Dieu.

deo gratias s’emploie en langage chrétien avec le sens « merci à Dieu » mais avec l’expression français plus noble « rendons grâces à Dieu » bien qu’elle soit peu comprise. En effet l’expression « faire grâce » s’emploie pour une remise de peine capitale par le président de la République et dans cet ordre d’idée de remise, la « grâce de Dieu » fait allusion au pardon des péchés que l’humanité à toujours tendance à commettre.

Neutre

timeo danaos et dona ferentes : timeo, je crains de timere craindre ; Danaus, a, um adjectif, relatif aux grecs (il en reste en français le tonneau des Danaïdes, filles d’un roi grec condamnées en enfer à emplir un tonneau percé), danaos est pris comme un nom pour désigner les grecs au masculin pluriel. Je crains les grecs. Et dona ferentes : participe présent ferens, ferentis de ferre apporter (anticipation du complément du verbe de la 2e classe ci-dessous) apportant ; donum, i neutre , le don, dona à la forme ordinaire et au complément du verbe. Le et marque ici davantage qu’une simple coordination, mais une insistance : je crains les grecs et en particulier quand ils apportent des cadeaux.

Allusion au cheval de Troie offert par les grecs pour tromper les troyens. Se disait de ce qu’on appelle aujourd’hui un « cadeau empoisonné », c’est-à-dire qui appelle une contrepartie obligatoire et pesante.

Deuxième classe

Masculin ou féminin

leges imponere expression latine (et non française) : imposer des lois, de lex, legis féminin, la loi et imponere imposer composé de in+ponere poser sur, (d’où impôts), ponere est à l’origine de pondre.

primus inter pares : primus, a, um adjectif, le premier ; inter préposition suivie du complément du verbe, entre, parmi ; par, paris adjectif ou nom, égal. Premier parmi les égaux. Au pluriel, le complément du verbe est identique à la forme ordinaire.

Cette expression est employée pour désigner dans un groupe de personnes situées en haut de la hiérarchie (politique, économique, scientifique), celui qui domine les autres par ses qualités.

ad patres : ad préposition suivie du complément du verbe (ad vitam aeternam, ad hominem) vers. Pater, tris masculin, père. Envoyer ad patres, c’est envoyer retrouver ses ancêtres, c’est une manière de dire que l’on assassine quelqu’un.

– audaces fortuna juvat : audaces est le complément du verbe de audax, acis masculin, audacieux. Comme cette terminaison est la même qu’à la forme ordinaire on exclut que audaces soit le sujet de la phrase car juvat est une forme du singulier (c’est un raisonnement par essai/erreur). Juvare aider (adjuvant). Le sujet est Fortuna, ae féminin, la déesse Fortune, personnification de fortuna, ae féminin, le sort, le hasard ; on peut traduire la Fortune aide les audacieux mais l’expression signifie plutôt que ceux qui ont une volonté d’aboutir savent utiliser le hasard à leur profit. D’une manière plus littéraire en utilisant la personnification du hasard en déesse on traduit souvent par la Fortune sourit aux audacieux.

Si le mot fortune a pris en français contemporain le sens de richesses, il en reste des usages où le hasard joue son rôle comme dans « manger à la fortune du pot », c’est-à-dire en utilisant ce qu’il y a, sans menu préparé, ou dans « fortune de mer » qui désigne un accident de mer (et non une trouvaille intéressante). Infortune encore évoque plus le manque de chance due au hasard que le manque de richesses.

Neutre

Ils sont avec une finale en a, (comme pour la première classe) : mare, is la mer fait au pluriel maria, les mers. On a l’expression latine correspondant au français « promettre monts et merveilles » où l’équivalent des promesses est maria et montes, mers et monts (de mons, montis masculin, mont, montagne)

Complément du nom

Première classe

Masculin ou neutre

in saecula saeculorum : saeculum, i neutre, la génération, l’âge, le siècle, saecula est au complément du verbe du fait de la préposition in dans, dans les siècles (à venir). Saeculorum est le complément du nom du pluriel : on traduit habituellement par la formule, dans les siècles des siècles, qui n’a pas de sens bien précis en français. Ce n’est que la reformulation d’une manière d’écrire des peuples sémitiques où l’on utilise des formules analogues comme « le roi des rois » ou « le saint des saints » pour marquer la perfection dans son genre. En français contemporain, on pourrait parler de siècles au carré.

Féminin

Si on mettait au pluriel des curriculum vitae, ce serait des curricula vitarum ;

Deuxième classe (masculin ou féminin)

cursus honorum : c’est la forme romaine du curriculum vitae, cursus, us masculin, la course, le cours ; honorum des honneurs est le complément du nom de honor, oris masculin, honneur : les honneurs au pluriel désignent les charges, les magistratures qui devaient être accomplies dans un certain ordre.

index nominum : index, indicis masculin, désigne un catalogue, une liste que l’on rencontre à la fin d’un livre. Ce peut être l’index des noms rencontrés : nomen, inis neutre, le nom (d’où nomenclature, nominatif, nominal)

jus gentium : jus, juris neutre, le droit ; gens, gentis féminin, la famille, la race, le peuple, le droit des peuples.

Le jus gentium (les juristes emploient aussi la formule le droit des gens bien que les gens ait pris en français un sens différent) est le droit qui en fait n’existe pas entre les pays qui n’ont pas d’accords juridiques mais qui est requis par le simple respect. Par exemple, dans un conflit, on doit respecter les populations civiles.

Les terminaisons en –arum ou –orum désignent sans ambiguité un complément du nom pluriel, les terminaisons en -um (ou –ium) ne sont spécifiques que des mots de la deuxième classe (ou hors classe), ce qui rend nécessaire de savoir pour un mot, quel est son type, ce qui est toujours indiqué par le dictionnaire.

Complément d’attribution et complément de circonstances

Ils ont la même forme dans tous les cas du pluriel et pour le masculin, le féminin et le neutre

Première classe

in extremis : in préposition, suivi du complément de circonstances indique le moment ; extremus, i neutre, l’extrémité. Arriver in extremis, c’est arriver à la dernière limite. Cette expression est très utilisée.

ex libris : ex, préposition marque l’origine, la provenance ;  liber, i masculin, livre. L’expression ex libris se trouvait sur les livres suivie du nom du propriétaire du livre : vient des livres de X ou Y.

Ex en français actuel est devenu un préfixe spécialisé dans le sens « anciennement » : ex sénateur, ex mari (devenu familièrement à l’oral mon ex tout court).

Deuxième classe

ceteris paribus : deux adjectifs ceterus, a, um autre et par, paris adjectif ou nom, égal, sous entendu choses, les autres choses étant dans des circonstances semblables. On dit en général toutes choses égales par ailleurs. Cette expression est utilisée pour indiquer qu’une explication d’un phénomène ne vaut que si la situation  qui l’explique ne varie pas trop.

Récapitulation des pluriels

Première classe Deuxième classe
Masculin Féminin Neutre Masc/fémi Neutre

Forme ordinaire

populi vitae bella paces maria

Compléments

du verbe ou de la proposition populos vitas bella paces maria
du nom populorum vitarum bellorum pacium marium
d’attribution populis vitis bellis pacibus maribus
de circonstances populis vitis bellis pacibus maribus

Les adjectifs s’en déduisent

Première classe Deuxième classe
Masculin Féminin Neutre Masc/fémi Neutre

Forme ordinaire

Forme ordinaire romani romana romana fortes fortia

Comléments

du verbe ou de la proposition romanos romanas romana fortes fortia
du nom romanorum romanarum romanorum fortium fortium
d’attribution romanis romanis romanis fortibus fortibus
de circonstances romanis romanis romanis fortibus fortibus

Hors classe

Hors classe

Masculin ou féminin

Forme ordinaire

situs

Complément

du verbe situs
du nom situum
d’attribution sitibus
de circonstances sitibus

Récapitulation du vocabulaire

audax, acis masculin, audacieux
ceterus, a, um adjectif, tout le reste de
cursus, us masculin, la course, le cours
Danaus, a, um adjectif, relatif aux grecs
dominicus, a, um adjectif, du maitre
donum, i neutre , le don
extremus, i neutre, l’extrémité
ferens, ferentis participe présent de ferre apporter
fortuna, ae féminin, le sort, le hasard
gens, gentis féminin, la famille, la race, le peuple
gratia, ae féminin, faveur, reconnaissance
honor, oris masculin, honneur
hora, ae féminin l’heure
imponere imposer
index, indicis masculin, catalogue
inter
préposition, entre, parmi
intra préposition, entre
jus, juris neutre, le droit
juvare aider
legitimus, a, um adjectif, établi par la loi, légal
lex, legis féminin, la loi
liber, i masculin, livre
manere demeurer
mare, is neutre, la mer
missus, i masculin, l’envoyé
mons, montis masculin, le mont, la montagne
mos, moris masculin, les mœurs
murus, i masculin, le mur, le rempart
nomen, inis neutre, le nom
par, paris adjectif ou nom, égal
pater, tris masculin, père
primus, a, um adjectif, le premier
saeculum, i neutre, la génération, l’âge, le siècle
scriptum, i neutre, l’écrit
tempus, oris neutre, le temps, l’époque
timere craindre 
verbum, i
neutre, le mot
volare voler

Récapitulation des expressions

ad patres
audaces fortuna juvat

ceteris paribus
cursus honorum
deo gratias
etc. ; et cetera
ex libris

horae legitimae
index nominum
in extremis
in saecula saeculorum
intra-muros
jus gentium
leges imponere
missi dominici
O tempora, o mores
primus inter pares
timeo danaos et dona ferentes
verba volant scripta manent

Suite et fin des pluriels (hors classe et exercices) la semaine prochaine


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *