Indentation, suite : Virgile, Bucoliques, première églogue

 Voici en lecture interlinéaire indentée l’ensemble de la première églogue des Bucoliques (le texte latin étant celui de la Loeb Classical Library). Rappelons que le but de la présentation indentée n’est pas de donner une traduction d’un texte mais de permettre la compréhension de la structure de la phrase en respectant l’ordre des mots. Pour mettre en rapport la phrase latine et sa traduction, les mots latins doivent être lus de haut en bas puis de même pour chacun des reports à droite successifs, que l’on lit également de haut en bas. L’alternance des vers est rendue par la couleur, rouge pour les vers impairs, bleue pour les pairs.

Quand la traduction suit d’assez près la structure de phrase latine, il n’y a pas d’indentation comme dans l’ordre donné par « ce jeune homme » objet d’un culte de reconnaissance (évocation du patrimoine spolié et rendu à Virgile par Octave) :

« pascite, ut ante, boves, pueri : submittite tauros ».
faites paitre comme avant vos vaches, enfants, élevez vos taureaux

Souvent la phrase est à l’unisson du vers comme dans les deux derniers vers de la finale :

et iam
_____summa
procul
_____villarum culmina fumant
et déjà au loin les plus hauts des fermes fument

__________maioresque
_____cadunt
_______________altis
__________de
_______________montibus
umbrae
et les ombres tombent plus grandes des montagnes élevées

 Mais dans certains cas la phrase peut s’articuler sur trois vers comme ici, avec six niveaux d’indentation :

hinc
_______________tibi,
_____quae semper, vicino ab limite
saepes
__________Hyblaeis apibus
_____florem depasta salicti
_______________saepe
_________________________levi
____________________somnum
_______________suadebit inire
_________________________susurro ;
de ce côté la haie dont toujours, à la lisière proche, la fleur du saule est broutée par des abeilles de l’Hybla, te conseillera souvent d’entrer en sommeil par un léger murmure.

D’une manière pratique, cette façon de faire suppose l’utilisation d’un traitement de texte : il faut trouver un équilibre entre une fragmentation du texte qui en montre la structure et une bonne lisibilité qui exige de ne pas multiplier les niveaux de lecture (qui doivent être séparés par cinq blancs soulignés). Un problème de présentation sur lequel j’hésite est de savoir s’il faut mettre la traduction à l’aplomb de chaque indentation ou à la fin de la phrase. Pour les vers, j’ai pris la solution de mettre le texte français à la fin, pour la prose, il m’est arrivé de prendre l’option inverse.

Meliboeus / Mélibée :

Tityre, tu
_____patulae
recubans
sub tegmine
_____fagi
Tityre, toi tu es allongé sous la protection d’un vaste hêtre

_____silvestrem
__________tenui
_____Musam
meditaris
__________avena
tu t’exerces à un chant champêtre sur ta petite flute

nos
_____patriae finis et
_____dulcia
linquimus
_____arva.
nous, nous abandonnons le pays des ancêtres et [nos] douces campagnes

nos patriam fugimus; tu, Tityre, lentus in umbra
nous, nous quittons la patrie et toi, Tityre, calme à l’ombre

_____Formosam
resonare doces
_____Amaryllida
silvas.
tu apprends à faire résonner les forêts de « douce Amaryllis »

Tityrus / Tytire :

O Meliboee, deus nobis haec otia fecit.
O Mélibée, un dieu nous a fait ces loisirs

namque erit ille mihi semper deus
car lui sera toujours pour moi un dieu

_______________illius aram
saepe
_____tener nostris ab ovilibus
__________imbuet
agnus

souvent un tendre agneau de nos étables imprégnera son autel

ille
_____meas errare boves, ut cernis,
_____et ipsum
ludere quae vellem calamo
permisit
_____agresti

c’est lui qui a permis à mes bœufs d’errer comme tu le vois et à moi-même de jouer ce que je veux sur une flute rustique

Meliboeus / Mélibée

Non equidem invideo ; miror magis :
Quant à moi, je ne suis pas jaloux, je m’étonne plutôt

undique
_____totis

usque adeo turbatur
_____agris.
partout il y a du trouble au plus haut point dans toute la campagne

en, ipse
_____capellas protinus
aeger
ago ;

voici que moi-même avec douleur je conduis [mes] petites chèvres devant moi

hanc etiam vix, Tityre, duco.
je conduis même celle-ci avec peine, Tityre

_____hic inter densas corylos
_____modo
namque
__________gemellos, spem gregis, a ! silice in nuda conixa
_____reliquit

car en effet, ici, au milieu d’épais coudriers, il y a peu elle a laissé des jumeaux, l’espoir du troupeau, hélas, mis bas sur la pierre nue

_______________saepe malum hoc nobis,
_______________si mens non laeva fuisset,
__________de caelo tactas
memini
__________praedicere
_____quercus.
je me souviens des chênes touchés du ciel qui nous prédirent souvent ce malheur, si notre esprit n’avait pas été stupide

sed tamen iste deus qui sit, da, Tityre, nobis
mais cependant, Tityre ce dieu, dis-nous qui il est.

Tityrus / Tytire :

Urbem, quam dicunt Romam, Meliboee, putavi
La ville qu’on appelle Rome, je croyais, Mélibée

stultus ego huic nostrae similem, quo saepe solemus
sot que j’étais, qu’elle était semblable à notre ville, ou souvent nous avons l’habitude

pastores
__________ovium
_____teneros
depellere
_____fetus
nous pasteurs, de pousser les tendres petits des brebis

sic
_____canibus catulos similes, sic matribus haedos
noram,

ainsi je savais les petits chiens semblables aux chiens, ainsi les chevreaux à leur mère

sic
_____parvis componere magna
solebam.
ainsi j’avais l’habitude de comparer les grandes [choses] aux petites

verum haec
_____tantum
_______________alias
__________inter
_____caput
extulit
_______________urbes
mais cette [ville] élève autant la tête parmi les autres villes

quantum
__________lenta
_____solent
_____inter
__________viburna
cupressi.
que les cyprès le font d’habitude au milieu des viornes flexibles

Meliboeus / Mélibée :

Et quae tanta
_____fuit
__________Romam
_____tibi
causa
__________videndi?
et quel motif si important fut pour toi de voir Rome ?

Tityrus / Tytire

Libertas, quae sera tamen respexit inertem,
la liberté qui bien tard cependant eut en vue ma négligence

_____candidior
postquam
_____tondenti barba
cadebat,
après que tombait plus blanche ma barbe quand je la coupais

respexit tamen et longo post tempore venit,
elle m’a regardé cependant et après un long temps est venue

postquam nos Amaryllis habet, Galatea reliquit,
après qu’Amaryllis nous possède et que Galatée nous laisse

namque, fatebor enim, dum me Galatea tenebat,
car je l’avouerai en effet, tant que Galatée me tenait

nec spes libertatis erat nec cura peculi.
il n’y avait ni espoir de liberté ni souci d’un pécule

quamvis multa
__________meis
_____exiret
victima
__________saeptis
bien que de nombreuses victimes sortent de mes parcs

pinguis et
__________ingratae
_____premeretur
caseus
__________urbi
et qu’un fromage gras ait été pressé pour la ville ingrate

non umquam
__________gravis aere
__________domum
_____mihi
dextra
_____redibat
jamais ma main droite ne me revenait lourde d’argent à la maison

Meliboeus / Mélibée :

Mirabar, quid maesta
__________deos,
_____Amarylli,
__________vocares,

je m’étonnais pourquoi triste Amaryllis, tu invoquais les dieux

cui
_____pendere
__________sua
patereris
_____in
__________arbore poma
pour qui tu souffrais de laisser pendre sur leur arbre les fruits.

Tityrus hinc aberat.
Tityre était absent d’ici

ipsae te, Tityre, pinus,
ces pins eux-mêmes Tityre, c’est toi

ipsi te fontes,
ces sources elles-mêmes, c’est toi
ipsa haec arbusta
c’est arbustes eux-mêmes
vocabant

[c’est toi] qu’ils appelaient.

Tityrus / Tytire

Quid facerem?
qu’aurais-je pu faire

neque servitio me exire licebat
il ne m’était permis ni de me sortir de la servitude

nec
_____tam praesentis
alibi cognoscere
_____divos.
ni de connaitre ailleurs de si propices divinités

hic illum vidi juvenem, Meliboee,
là j’ai vu ce jeune homme Mélibée

_____quotannis bis senos
cui
__________nostra
_____dies
__________altaria fumant,
pour qui chaque année, deux fois six jours  nos autels fument

hic
__________mihi
_____responsum primus dedit
ille
__________petenti,
ici, celui-là donna le premier une réponse, à moi qui était demandeur

« pascite, ut ante, boves, pueri : submittite tauros ».
faites paitre comme avant vos vaches, enfants, élevez vos taureaux

Meliboeus / Mélibée :

Fortunate senex, ergo
_____tua
rura manebunt
heureux vieillard, ainsi ces champs demeureront [les] tiens

et tibi magna satis,
et ils sont assez grand pour toi

quamvis lapis
__________omnia
nudus
limosoque palus
_____obducat
__________pascua
iunco
quoique une pierre nue et un marais fangeux de joncs couvrent tous les pâturages

_____non
insueta
__________gravis
_____temptabunt
pabula
__________fetas
des paturages inhabituels ne tenteront pas les mères sur le point d’accoucher

nec mala
_____vicini
_____pecoris
contagia
__________laedent
et les contagions mauvaises d’un troupeau voisin ne nuiront pas

fortunate senex, hic inter flumina nota et fontis sacros
heureux vieillard, ici entre des rivières connues et des fontaines sacrées

frigus captabis opacum
tu rechercheras la froideur ombragée

hinc
_______________tibi,
_____quae semper, vicino ab limite
saepes
__________Hyblaeis apibus
_____florem depasta salicti
_______________saepe
_________________________levi
____________________somnum
_______________suadebit inire
_________________________susurro ;
de ce côté la haie dont toujours, à la lisière proche, la fleur du saule est broutée par des abeilles de l’Hybla, te conseillera souvent d’entrer en sommeil par un léger murmure

hinc alta sub rupe canet frondator ad auras :
de ce côté, sous la roche élevée, [l’oiseau de] la frondaison chantera dans les airs

nec tamen interea raucae,
_____tua cura,
palumbes,
mais cependant, ni les palombes au son rauque, objets de tes soins

nec
__________gemere
_______________aëria
_____cessabit
turtur
__________ab ulmo
ni la tourterelle ne cessera de gémir depuis un orme aérien

Tityrus / Tytire

_______________Ante
leves
_____ergo pascentur in aethere
cervi,
_____et freta destituent
__________nudos in litore
_____pisces,
les cerfs légers en effet seront mis en pâturage dans l’éther et le flot déposera les poissons découverts sur le rivage avant que…

_______________ante
pererratis amborum finibus
_____exsul
aut
__________Ararim
_____Parthus bibet
__________aut Germania Tigrim,
_______________quam
______________________________nostro
____________________illius labatur
______________________________pectore
_______________vultus.
les limites réciproques ayant été parcourues, soit le Parthe exilé boira à la Saône et le Germain au Tigre avant que le visage de celui-ci ne soit incertain dans notre coeur

Meliboeus / Mélibée :

At nos hinc alii
_____sitientis
ibimus Afros,
Mais nous d’ici les uns nous irons chez les africains assoiffés

pars
_____Scythiam et
__________rapidum cretae
veniemus
_____Oaxen
une partie nous arriverons en scythie et à l’Oaxe rapide de la Crète

et
_____penitus
__________toto
_____divisos
__________orbe
Britannos.
et chez les Bretons profondément séparés de tout l’univers

en umquam
__________patrios
longo post tempore
__________finis,
_______________pauperis
__________et
_______________tuguri
_______________congestum caespite
__________culmen
_______________post
____________________aliquot,
_______________mea regna, videns
_____mirabor
____________________aristas ?
est-ce que jamais, après un long temps, je verrai les confins de la patrie et le toit de ma pauvre cabane de gazon amassé, puis, voyant mon royaume, quelques épis

impius
_____haec tam culta novalia
miles habebit,
un soldat impie aura ces champs tant cultivés ?

barbarus has segetes ?
un barbare ces moissons ?

en quo discordia
_____civis
produxit
_____miseros :
voilà où la discorde a conduit de malheureux citoyens

his nos consevimus agros.
pour ceux-ci, c’est nous qui avons ensemencé les champs

insere nunc, Meliboee, piros, pone ordine vitis.
greffe maintenant, Mélibée, des poiriers, mets en rang les vignes

ite meae, felix quondam pecus, ite capellae.
va mon troupeau autrefois heureux, allez mes chèvres

non ego
_____vos posthac
_______________viridi
_____projectus
__________in antro
____________________dumosa
_______________pendere procul de rupe
videbo ;
je ne vous verrai plus à l’avenir allongé dans une verte caverne, être suspendues au loin à une roche couverte de buissons

carmina nulla canam ;
je ne chanterai aucun chant

_____non
__________me pascente,
capellae,
_______________florentem cytisum et salices
_____carpetis
_______________amaras
mes chèvres, vous ne cueillerez pas, moi vous faisant paitre, le cytise fleuri et les saules amers

Tityrus / Tytire

Hic tamen hanc
_____mecum poteras requiescere
noctem
__________fronde
_____super
__________viridi :
Ici cependant, cette nuit avec moi tu pourrais rester sur un feuillage frais

sunt nobis mitia poma,
nous avons de doux fruits

castaneae molles et
_____pressi
copia
_____lactis ;
des châtaignes tendres et une abondance de laitage égoutté

et iam
_____summa
procul
_____villarum culmina fumant
et déjà au loin les plus hauts des fermes fument

__________maioresque
_____cadunt
_______________altis
__________de
_______________montibus
umbrae
et les ombres tombent plus grandes des montagnes élevées.


L’ensemble de la première églogue sous cette présentation est disponible en pdf à cette adresse.


3 réflexions au sujet de « Indentation, suite : Virgile, Bucoliques, première églogue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *