Archives de catégorie : Finalités

Latin, grec, réforme : les livres de la rentrée

livresrentreeLa rentrée éditoriale nous propose en premier lieu deux ouvrages où la réforme du collège est discutée mais les deux autres ont probablement été publiés à cette occasion. Le hors-série du Monde appartient au genre ludique [1], quant aux trois livres ils sont de genres très différents allant d’une lettre de Pierre Laurens (professeur émérite à la Sorbonne) à l’ainée de ses petites-filles [2] ; à des textes issus de conférences d’auteurs différents données dans le cadre de l’ALLE, Association le Latin dans les littératures européennes, textes suivis d’une déclaration sur la réforme du collège [3] ; enfin à une série de chapitres rédigés par Gilles Siouffi (professeur en langue française à Paris-Sorbonne) et Alain Rey (lexicographe) qui se posent la question De la nécessité du grec et du latin [4]. C’est par ce dernier ouvrage que je commencerai. Continuer la lecture de Latin, grec, réforme : les livres de la rentrée

  1. Robert Delord, Retrouvez votre latin…et votre grec, Le Robert, Le Monde, 2016 []
  2. Pierre Laurens, Les Mots latins pour Mathilde, Les Belles Lettres, 2016 []
  3. Sous la direction de Hubert Aupetit, Adeline Desbois-Ientile, Cecilia Suzzoni , Le bon air latin, ALLE, Fayard, 2016 []
  4. Gilles Siouffi, Alain Rey, De la nécessité du grec et du latin, Flammarion, 2016 []

Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

AvenirDesAnciens2Ce livre, provoqué par la réforme en cours du collège, est le fruit d’une intuition profonde : c’est qu’il n’y a pas eu dans notre histoire une seule Renaissance mais des actes de renaissance qui se sont répétés plusieurs fois au cours de l’histoire, qui ont formé la culture européenne et qui doivent être répétés aujourd’hui quand on se confronte avec les textes des Anciens  [1]. Notre origine ne réside pas chez les Grecs. Ceux-ci n’ont été convoqués qu’à l’occasion de crises successives : aristotélisme au Moyen Âge ; chute de Constantinople et arrivée de manuscrits grecs et d’experts sachant les traduire à l’orée des temps modernes. Continuer la lecture de Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

  1. Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens. Oser lire les Grecs et les Latins, Albin Michel, 2016. []

Fluctuat nec mergitur : Bis (ou Post scriptum sur le latin du français)

NousSommesParisFluctuat nec mergitur, nous l’avons vu la semaine dernière, était un  slogan tout à fait adapté à l’actualité. On s’aperçoit qu’il n’est pas officiellement repris par beaucoup d’institutions. Dans cette banlieue proche on préfère invoquer l’esprit de Charlie. Continuer la lecture de Fluctuat nec mergitur : Bis (ou Post scriptum sur le latin du français)

De Kiloutou à Nike. L’effet de marque

LogoNikeAvec son logo en stylisation de l’aile de la Victoire de Samothrace, Nike fait partie de ses innombrables marques qui utilisent l’Antiquité pour promouvoir leur produit et qui sont d’ailleurs répertoriées dans plusieurs sites [1]. La liste en est impressionnante : des parfums (Olympea, Invictus, Kouros), aux voitures (Clio), aux firmes (Vivendi, Thalès), aux clubs de foot (l’Ajax), à la musique (Erato, Harmonia Mundi), etc. Cependant le nom de marque le plus standard est constitué par le nom du créateur du produit : Peugeot, Renault, Nestlé, Gallimard ou par un acronyme comme Lu (Lefèvre-Utile) ou Fiat (Fabbrica Italiana Automobili Torino). Continuer la lecture de De Kiloutou à Nike. L’effet de marque

  1. Arrête ton char ! Antiquipop []

Appel de Barbarin Cassin et Florence Dupont pour une refondation de l’enseignement des Humanités

L’appel est paru dans Libération du 15 juin 2015. En voici le texte :

Réformer l’enseignement du latin et du grec dans les collèges ? Une bonne idée. En faire un enseignement interdisciplinaire qui ne sépare pas ces langues des mondes anciens auxquels elles nous font accéder ? Une très bonne idée, car la Grèce et Rome sont la mémoire commune de nos cultures contemporaines, mémoire qui dépasse les frontières, transcende les langues, les religions et les nationalités, mais mémoire aujourd’hui menacée par la violence intégriste comme par l’utilitarisme libéral. Offrir à tous et partout cet enseignement des cultures antiques et de leurs langues, en faire un enseignement fondamental ? Une excellente idée, car il est indispensable à la formation de l’esprit critique, il initie à la complexité du monde, à la relativité des mœurs, à la laïcité. Continuer la lecture de Appel de Barbarin Cassin et Florence Dupont pour une refondation de l’enseignement des Humanités