Latin et étymologie

Une des raisons que l’on donne en faveur de l’apprentissage du latin est l’aide pour la connaissance de la langue française par le biais de l’étymologie : dans le présent billet je vais montrer les limites de cette aide, puis tenter de montrer sur un exemple tiré des expressions latines du français ce qu’il est possible cependant de proposer d’un point de vue pédagogique.

Le sens d’un mot : étymologie transparente ou active ?

Les mots de la langue ont un usage présent mais en même temps ils portent l’empreinte de leur passé qui est repéré par l’étymologie. Ce rapport au passé est bien généalogique, il trace les étapes suivies par le sens d’un mot, mais il ne donne pas le sens actuel du mot. Comme les linguistes l’ont bien montré, le sens d’un mot est donné par la manière dont il s’oppose à d’autres mots, non par son étymologie.

Prenons un exemple : le terme « maintenir » en français moderne évoque l’idée de stabilité d’un dispositif assuré par une intervention extérieure, ce que confirme l’usage actuel de la maintenance (en français ancien, le sens est plus large et comprend aussi l’idée de protection assurée, comme en témoigne la devise célèbre de Guillaume d’Orange « Je maintiendrai »). Continuer la lecture de Latin et étymologie