Initiation au latin du français. Leçon 3

Il est une expression latine que tous les enfants connaissent, mais davantage sous sa forme orale [egzeko] que sous sa forme écrite ex aequo. « on est arrivé ex aequo » fait partie du vocabulaire des cours de récréation du primaire. Dans cette expression on reconnait la notion d’égalité avec aequo venant de l’adjectif aequus, a, um égal (1ère classe des adjectifs comme romanus, a, um) qui a donné les mots qui commencent par equi- et qui sont nombreux : équilatéral, équidistant, équilibre, équitable, équivalent et qui soulignent l’idée d’égalité. La terminaison en o est spécifique du complément de circonstances qui est un nouveau cas de déclinaison. Pour romanus on a la forme romano au masculin et au neutre.

Ex est une préposition indiquant la provenance : être ex aequo, c’est provenir de ceux qui sont à égalité. C’est cette provenance que l’on trouve aussi dans l’expression ex-voto qui désigne une inscription ou un tableau qui est déposé dans une église provenant d’un votum, i neutre, un vœu (votum à donné aussi vote), c’est-à-dire une promesse faite à Dieu en échange de la réalisation d’une guérison par exemple (ex-voto modernes ou antiques). Ex se trouve souvent en français en tant que préfixe avec cette idée de provenance comme dans extérieur qui s’oppose à intérieur avec cette autre proposition qui indique la circonstance : in.

Continuer la lecture de Initiation au latin du français. Leçon 3