Archives par mot-clé : Cicéron

Latin et politique. Troisième partie : l’impact de la Révolution

Dans les précédents billets, j’ai montré que l’enseignement du latin avait partie liée avec la question politique, d’abord à l’époque des humanistes car ce qui avait été redécouvert chez Cicéron, c’est l’homme politique qui influençait le cours des évènements politiques par l’efficacité de sa parole. C’est cette parole politique que Pétrarque et les humanistes avait restaurée : malheureusement, les guerres de religion ont cassé cette démarche d’appropriation de leur destin par les citoyens. Hobbes ne s’y est pas trompé qui dans le Léviathan (1651), cet ouvrage qui théorise l’absolutisme royal en politique pour éviter que les citoyens s’entretuent pour des motifs religieux, explique comment l’étude du latin a été la cause de nombreux morts.

« En lisant ces auteurs grecs et latins depuis l’enfance, on a pris l’habitude (ayant une vue faussée de ce qu’est la liberté) de favoriser les révoltes et les critiques licencieuses des actions des souverains, et à nouveau de critiquer ces critiques, provoquant ainsi une telle effusion de sang que, en vérité, je pense pouvoir dire que rien n’a jamais été si chèrement acquis dans le monde occidental que l’apprentissage du grec et du latin. »[1].

Continuer la lecture de Latin et politique. Troisième partie : l’impact de la Révolution