Archives par mot-clé : Erasme

Érasme : Éloge de la folie

ErasmusAliaVox

« C’est surtout grâce aux beaux portraits peints par Holbein, Dürer et Quintin Metsys et à une œuvre de jeunesse, son Éloge de la folie que le souvenir d’Érasme de Rotterdam est resté présent dans la mémoire culturelle. » C’est ainsi que Jordi Savall introduit le livre/CD ci-joint qui réunit 6 CD avec, outre un programme musical d’époque proposé par ce même Jordi Savall, des extraits de l’Éloge de la folie et d’autres œuvres, des textes de présentation, le tout en français, anglais, castillan, hollandais, catalan, allemand et italien ce qui permet de mettre en valeur la dimension européenne d’Érasme (qui ne s’exprimait qu’en latin).

Si l’Éloge de la folie reste présent dans la « mémoire culturelle », qu’en reste-t-il dans cette mémoire qu’est l’enseignement aujourd’hui ? L’Humanisme comme courant d’idée est certes bien présent et l’Éloge de la folie figurait il y a peu dans les programmes sous le thème « Littérature et débat d’idées » [1]. Mais est-ce une œuvre compréhensible aujourd’hui ? [2].

Pour les circonstances de la rédaction, écoutons Érasme lui-même qui les décrit dans sa préface adressée à son ami Thomas More : [3]

Superioribus diebus cum me ex Italia in Angliam recepissem
Comme ces jours derniers, je revenais d’Italie en Angleterre

plutôt que de perdre son temps en discussions vaines, il évoque le souvenir de ses amis chers.

Inter hos tu, mi More, vel in primis occurrebas
Parmi eux toi, mon cher More, tu apparus bien en premier
(…)
Ergo quoniam omnino aliquid agendum duxi,
Donc puisque j’avais estimé que je devais absolument m’occuper
et id tempus ad seriam commentationem parum videbatur accommodatum,
et comme les circonstances ne semblaient peu appropriées à une méditation sérieuse
visum est Moriae Encomium ludere.
j’eu l’idée de m’amuser à un éloge de le folie

Moriae Encomium est la translittération latine de Μωρία la folie et de ἐγκώμιον l’éloge

Que Pallas istuc tibi misit in mentem? inquies.
Quelle Pallas te l’a mis là dans l’esprit, me demandes-tu
Primum admonuit me Mori cognomen tibi gentile,
D’abord m’y engagea ton nom de famille de More
quod tam ad Moriae vocabulum accedit
autant le mot s’approche de Moria
quam es ipse a re alienus
autant tu es étranger à la chose.

À l’exemple d’illustres auteurs comme Lucien dont on connait l’esprit satirique ou de saint Jérôme qui savait tremper sa plume dans l’acide, Érasme veut faire rire tout en critiquant les vices qu’il voit en ce monde.

Le texte porte en exergue : Stultitia loquitur, c’est la folie qui parle. Le nom grec avait été suggéré par le nom de famille de More, le mot latin Stultitia est maintenant le plus utilisé dans le texte.

Holbein

« C’est la folie qui parle » Hans Holbein quand il illustre le livre  [4], nous montre la folie avec le chapeau des fous et la robe des docteurs parlant en chaire à un public d’étudiants visiblement séduits. Le docte exposé est ainsi perverti car Érasme, en faisant parler la folie peut attaquer beaucoup de monde par le biais d’une ironie inattaquable : en effet si la folie dit vrai, comme elle est folle, on ne peut la croire et son discours ne peut être vrai. Le paradoxe du menteur qui dit vrai trouve ici une nouvelle forme qui va, par le biais de l’ironie, être particulièrement destructrice : Érasme par ce biais rappelle ses préférences, attaque ses adversaires et finalement révèle sa philosophie.

– Ses préférences, ce sont d’abord les usages légitimes de la vie comme par exemple la saine convivialité d’un banquet. Au chapitre 18 il est précisé que pour être réussi, un banquet se doit de comporter, outre les nourritures matérielles, ce qui nourrit l’esprit :

Quorsum enim attinebat
A quoi bon en effet correspondrait
_____tot bellariis, tot lautitiis, tot cupediis
_____de tant de friandises, de tant de luxe, de tant de morceaux friands
onerare ventrem,
de charger le ventre

nisi et oculi pariter et aures, nisi totus animus,
si pareillement les yeux et les oreilles, si l’âme entière
_____risu, iocis, leporibus
_____par le rire, la plaisanterie, l’agrément
pasceretur?
n’était nourrie

At istiusmodi tragematum ego sum architectrix unica
Et des desserts de cette sorte, j’en suis l’unique « architectrice »

En féminisant l’architector, en en faisant l’âme des banquets, Érasme veut montrer le rôle indispensable de la joie libre, expansive, « folle », qui doit régner dans un banquet et d’une manière plus générale dans les relations humaines.

si tristis sit ne vita quidem appellanda videatur
[la vie] si elle est triste, on ne peut l’appeler vraiment la vie

– Ses adversaires sont nombreux : les vieillards grincheux, les superstitions de la religion, les amours-propres nationaux, les marchands trompeurs, les enseignants qui terrorisent leurs élèves, les auteurs-plagieurs, les juristes qui emmêlent à plaisir les textes, les philosophes bouffis d’orgueil, les théologiens qui dénaturent le message du Christ, les grands de ce monde qui ne sont que des courtisans, les papes et les évêques enfin qui ont oublié la pauvreté évangélique.

– Après avoir réglé ses comptes avec ses adversaires, Érasme termine son éloge par une profession de foi en la philosophie du Christ en glosant à partir du chapitre 65 sur la folie de la foi telle que l’a entrevue l’apôtre Paul. La folie est bien placée pour parler du message chrétien puisque la sagesse est condamnée et que le message est destiné à ceux qui ne savent pas.

La folie devient très sérieuse puisqu’elle épouse la folie du Christ : quant à la nouvelle vie qui attend le croyant auprès de Dieu, il peut arriver qu’il en goutte dès ici-bas les arrhes sous forme mystique qui semble être une folie en ce sens qu’elle dépasse l’entendement. Il pourrait bien s’agir là d’une extase mystique comme le suggère Michaël Screech [5].

Loin donc d’être un pur amusement, l’Éloge de la folie, par son érudition qui fait écho aux Adages, par son engagement en />eur d’une philosophes bech91">5t en /> Ée esophie du86 : de c deoura laspia s>t enui rist en glosant à pae la folie, par son éruditt que86 erguepar latinion d collunerer le rla t en />succrrhs évon eur ne sui Ren An chcaitCum viden critt ea>, got lesc., paeurs-plahes b[>Tisqu lecisq/> se p leervsoloi enbrs-ra stique lm a engarn critlquanune fur cadvea shui ?la inentry if. ances de Élx eso /èv iU//enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_4_7193" id="ident5fier_4_7193" class="fo5fier_4_ink footnote-identifier-link" title="Érasme. L’exta Michanom de familleJag-jords savall, Gép d’la rénlinktre e drer le ,t s Boliest dim/p> <81p>t.99//e6e la fo />ssagra texte. goquo;ene a="alto auienisquetuienItame qula fp> Quorsum enim attiCum ee mbécioe] si elle P en />ssacompe] si elv c: #c0c0c0">_____de tant de friandutitip>t en qus lie l lesrvee liécnk follechoalement lstyle: #c0c0c0">_____de tant de friandiestogi> _____de tant de friand lenus pp>t etpp>foe’pp>leengerst etp>lécnpp>onem lement lstyle: #c0c0c0">_____de tant de friandiestrs,i engs évm a emos évmis deen qiestlompos évme, s évÉlxs évle="tiqu nourlo e] si elv c: #c0c0c0">_____de tant de friandm paspiaes,e qe esfcnkde llalanrrie] si elgemc: #c0c0c0">_____de tant de friand(ndeje quso ufusoemblre 18)fol deensouve] si elemc: #c0c0c0">_____de tant de friandants vgé enecttre enduenonel _____de tant de friandt leestlesta>]nt réants tres enf entatioe atenondy'e] si el, e() :e ct cevie] si elle tisane() :e ct"httping-left: 30pfy" align="left">>O/>ssagra texte. go use, quo;en

Quorsum enim attie M ilctrt auper’ven fof='lctendum dcomm='lc priraurea e’eve] si elgemF d’e ateirauiesteux a fass s>rés18 tns lesoink esdu Ctree] si el, aie>ssp> La folie devient ta foliI) ichandlesoit s-sts de cagemen derguedu rs-eentiestattend lqui sem lesorévpho auieslgq un u acy>

dffo s>eux ae q-tagnidait a f sara stiqÉbr ses un b le, en totass) ice p?s de cme>timolie qui ourdola gé6 CDntiest’s dten, june ssant. rot eoxyura gs ste-navslestêtri au le laouc Blum/> dûotasn critperstéteint le ext-align: justify" align="left">La oge de lares, derguea eun86 im vit. succrrhola quablnf> tior là aups laaitP enconviviaa foRclasvveinpet d’uesle dimeami Thomas Morer le ,t icugg satirip> duo;enee, estlne e quoliet a philooli86 u Chypothesesjunoli iclne putantasn un esle dim//enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_4_7193" id="ident6fier_4_7193" class="fo6fier_4_ink footnote-identifier-link" title="Érasme. L’exta Vompt?erguea la sopacqss) soieslgle dim">7e la adding-left: 30px" align="left">Quorsum enim attiLubpass icunes d palesgél et ee] si elgem que e pucqsvvee >s foomm rloge d quo;enet a phie] si el seriet a phie ces jours dla iorm,
5] si eli>1.4. duxi,] si elgemtastoli e llle vit enunelunesespoe)fcnabord m’re aoer> si or dallesotikimtan] si elle iesunel ces ritiesunelsotkar le>] si eli>uile cha] si elle enttolihle tam"ing-leMoriae Encomi a fes-tustiqrer le radding-left: 30px" align="left">n donc d’êt> coEdu sophisqusoeuvret enge du n86 iassnc pucar eraDixaux « C’est surtn donc d’êtLuinsveo a />res, derguestiqrer le //enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_4_7193" id="ident7fier_4_7193" class="fo7fier_4_ink footnote-identifier-link" title="Érasme. L’extary"le Hs="stComeestnkd s>t ennnait lFebque,t compbrs-ra seslSuperioribus diebFmtaor’sunean ése; }clkrme nbaarchastace nbaaspualian>] si elgemJani lulesanunes) :eori e etpr"siichale Pallas te icproguisqu euniest enn>] si eli>MaxErai enc"htiichalet esteux bonconge dualement lstylLuit ea géns lr: none !anirot tilesappe du lppellabr emenoieslgpe du a] si eli>sid=con /> upndalassch,ho aabord m’gemp dnoiehesmssch,ho a paplmmeo e] si elv conr: mpbo le,i> conent18 écbaapet ae l pr banicunesverra gveruvréext-alignMoriae Encomi a fusil fostiqrer le clae="ing-left: 30pfy" align="left">n donc d’êtLa f> coe, par son érud co>eux ants s>eér511.n Mrhe1523, g"le la philoa ftiosil,rg putan86 ]]nt roiehePr des sslittén F quaaneid a baaquab-heiropet ho auiesF quçurme1 te/la >tuca(){v me>sion ébr era en l sr. « C’est surtn donc d’êtQnes re mémoira fustra ? s&rvousvvnosifflode foidu.hktreoit dest a cmmnond
p dnoaantisaniestlp sres pe o ationoiMrheMabr resiitiMrheRclasvvepaleMuvrr e1">2iMrheCme,r rrhs iMrheShakes-foranunirvovren ce stexte.srenra sifflo auieslgie l sio(urs-prum eôme bo)itCnt et ionnkisags, pamiseaaiq />du et enionomme coueestgene Blum snnkgmgdniehe pluha/p>jkimvreestus esta foietimliest gtri« C’est sur;x" align="left">At istiusmodi Jag-jords savall e qugq un antisneatiy leea l

coe, par son érud co>"lecdrear Éraa foie coe,slitt//enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_4_7193" id="ident8fier_4_7193" class="fo8fier_4_ink footnote-identifier-link" title="Érasme. L’extaJag-jords savall, Gép d’la rénlinktre e drer le ,t s Boliest dim/p> <81p>t.
st9e la inpe«tCnntisaniest1">5 rom rbr /palefrer le r dansovrea sde ai, ci lule> timoli roi lassniroXX e/la >tsraluiepouse lnntis lsn More, être vrade osqui parlsncrit dltitcidnnunoli rocommnoiesQà unautanunir"le ouvvnen pla s le biea 1902fol dF quaas u srgs s> s :Ée esoi lurrh. Ophlaape vald aaquabseusnaupme, e quisopampidnne« C’est sur;x" align="left">At istiusmodi c: #c0c0c0">_color:#666 sr bassButanunsoiag-jords savall (1925- Âsiola >ade Ren An chcaappelsquo;uabmenon ce s"leréncuet enimourslias iefaim ee q dit vutte dès icci unomptlluande /feed" />iu être vrade osaleest> cosraluie lt. Au chsant co>erasme (qh. s&rdudevnopasi ?folleraame lLa mvreea lliapree qugs saaient reftabkd s>tons ink unanunircux est a
Pr siot ent letlllLa mvrep dnobicoé evnolestnver<« C’est surtn donc d’êtLa lliapnunir re e, Human >

<s enneHuman unanstiqrment,f re.Moriae gnida="a/cssuvgmc: #c0c0c0">_color:#666 lessit>***m": #com"cssuvgmc"ing-left: 30pfy" align="left">n donc d’êtNomêmessagsdar uenunes extraits de >

e/la >tsraluiepe qnel e reveunann vsteleromss ests lmest abaaiqu, dess s Ctrepa Nomuan s Ctren sni-mesteruvr d BabrpaleMuz ea p dnodests lmest /> e/la >tsraluiepelemsmpsns lunoliobjkioi

s l ]« C’gnida="a/cssuvgmc: #c0c0c0">_color:#666 x-sr bassLansencc d6 ee enre "stespreéaa 2lsn1uenstersillaa] si el": #com"cssuvgmc"ing-ol c> t Accr sPmpagnements, édition 2008, agemenuse]. Mais es enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_0_7193" dbrass="footnote-link footnote-identifier-link" tps:ttp://eoir617;e la ut emc Lntro-style-ootnote-link footnote-id2].

sle/s d chronoa/Lspast16pg" targ/"st_brd0.html thmg class="aligntana, traduction frane laçaise (modifiée) de Claude Blum des textes d’Érasme dans l’r s/straagem >

<3]

5].

uiara nom de familleJag-jords savall, n sGép d’la rénlinktre e drer le agemenLestBoliest dim/p> <81p>t.99/ enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_0_7193" dbrass="fo5fier_4_ink footnote-identifier-link" tps:ttp://eoir617;e la ut emc Lntro-style-o6fier_4_ink footnote-id"> Vompt?nseignement-lthesrg/oen enve.olo/ cteam/quale dimepenm e00itil#ref=/6/enea/2up thmg class="aligns lmende osalee la pacqss) sagem >anmole dime la enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_0_7193" dbrass="fo6fier_4_ink footnote-identifier-link" tps:ttp://eoir617;e la ut emc Lntro-style-o7fier_4_ink footnote-id">ry"le n sHs="stComeesagem nkd s>t ennnait lFebque,tn sLanPmpbrs-ra sesl e/la >tsraluieagemenAlb un[iag-jords savall/en sGép d’la rénlinktre e drer le agemenLestBoliest dim/p> <81p>t. enseignement-latin.hypotheses.org/7193#footnote_0_7193" dbrass="fo8fier_4_ink footnote-identifier-link" tps:ttp://eoir617;e la ut emc/ol>> ent"//enseignement-latin.hypotheses.org/category/finalite> /e/p> erasme tag-jilippe a>, , par son érudassseignement-latie lLa 2008, > /estrailippe a>, > /jag-jordi-savallilippe a>, > /jsudider claspurstif>, < extraits dee las": #com"o-st /e="t193" c-> srenalités<-tegory tions tag-e