Les humanités pour quoi faire ? Deuxième partie : l’objectif de la lecture

L’objectif de lecture

Les programmes ont aussi l’ambition de faire lire les élèves : un des objectifs du collège est de « développer le gout de la lecture » (collège p. 18). Si cette ambition est ancienne, ce qui est nouveau est le fait de l’extension du corpus de lectures pouvant être faites en situation scolaire : les auteurs envisageables sont devenus très nombreux et Anne-Marie Chartier et Jean Hébrard [10], pour rendre compte de cette évolution montrent bien la rupture qui s’est opérée dans l’association ancienne entre lecture et textes classiques (p. 487). Du fait de la massification de l’enseignement, ces textes classiques passent mal et, pour faire passer l’objectif d’acquisition d’une méthode d’étude des textes (et non de simple plaisir de lecture), les enseignants ont été amenés à proposer des textes plus attrayants avec d’ailleurs le risque de rendre odieuse telle bande dessinée si on l’étudie à l’aune d’une lecture savante.

Continuer la lecture de Les humanités pour quoi faire ? Deuxième partie : l’objectif de la lecture