La question du latin. Communication faite aux Assises des lettres, Toulouse, le 29 mai 2010

Cette communication a été faite dans le cadre des Assises des lettres à Toulouse, du 27 au 29 mai 2010. Les humanités pour quoi faire ? Enjeux et propositions. Cf. le programme complet. Elle reprend un grand nombre de thèmes déjà exposés dans le présent carnet de recherche et pour lesquels des liens ont été indiqués.

Table ronde Langues anciennes animée par Jean-Claude Carrière

Philippe Cibois
Université de Versailles – St-Quentin en Yvelines

Ce que je vais vous présenter est un travail de sociologue qui dispose de ses outils : statistiques, enquêtes, analyse de contenu, mais c’est aussi une réflexion de citoyen engagé.

La question du latin ne se pose plus guère dira-t-on puisque son enseignement ne joue plus le rôle principal qu’il a longtemps joué. Françoise Waquet, a fort bien décrit cette longue baisse qui a conduit à la suppression du latin en 6e par Edgar Faure en 1968 : pour elle, l’enseignement du latin étant réduit à une « teinture », la question du latin ne se pose plus en tant que telle.

Elle se pose cependant : à la rentrée 2008, 174.000 élèves faisaient du latin en 5e alors qu’en 1920 ils n’étaient que 10.000. On peut donc dire que depuis les gallo-romains, on n’a jamais autant initié d’enfants au latin qu’aujourd’hui. Alors que le sentiment d’une perte de vitesse du latin s’est instauré, d’où vient ce paradoxe ?

Continuer la lecture de La question du latin. Communication faite aux Assises des lettres, Toulouse, le 29 mai 2010