Ce que nous devons à Paul Veyne

Paul Veyne est décédé le 29 septembre dernier et je voudrais présenter ici son apport, non pas en tant qu’historien de Rome mais dans l’optique du présent carnet de recherche, voir comment il nous aide à réfléchir sur l’enseignement du latin et d’abord sur la question du latin comme élément de distinction à la suite des travaux de Pierre Bourdieu.

Continuer la lecture de Ce que nous devons à Paul Veyne