Thermae Romae

Observons la couverture du premier tome de ce manga qui représente un nu antique inspiré du Doryphore de Polyclète mais qui ne porte pas une lance comme l’original grec mais des affaires de bain : une bassine et une serviette. L’anachronisme est voulu et souligné en rouge, car comme le dit l’auteure Mari Yamazaki, c’est ce dont il faut se munir au Japon pour aller aux bains publics [1].

Continuer la lecture de Thermae Romae

  1. Texte d’accompagnement p. 104 []