Prouver la rotondité de la terre selon les Anciens

Un blogueur scientifique racontait il y a peu comment, interrogé par sa fille sur la rotondité de la terre, il lui avait alors « servi l’histoire habituelle, selon laquelle les Anciens avaient déjà remarqué que les voiles des bateaux étaient visibles avant leur coque, ce qui confirmait que la Terre était ronde ». Des variantes de cette « histoire habituelle », qui semblent apparaitre pour la première fois chez Strabon dans sa Géographie, ont été reprises également par Pline dans son Histoire naturelle [1]. Citons enfin un stoïcien tardif, Cléomène chez qui nous trouvons exactement « l’histoire habituelle » [2].

Le blogueur a cependant des remords et, en bon scientifique, se lance dans des calculs pour savoir si cette histoire de bateaux à apparition progressive est plausible. Il conclut que cela lui semble raisonnable s’il y a de bonnes conditions atmosphériques. Son calcul théorique semble certes imparable mais que nous dit l’expérience ? C’est ce que nous allons étudier après avoir vu les textes des Anciens. Continuer la lecture de Prouver la rotondité de la terre selon les Anciens

  1. James Evans, Histoire et pratique de l’astronomie ancienne, Les Belles lettres, 2016, p. 54 []
  2. On trouve encore des textes analogues chez d’autres auteurs tardifs comme Calcidius (Commentaire du Timée, 62) qui reprend un texte de  Théon de Smyrne []

Latin, grec, réforme : les livres de la rentrée

livresrentreeLa rentrée éditoriale nous propose en premier lieu deux ouvrages où la réforme du collège est discutée mais les deux autres ont probablement été publiés à cette occasion. Le hors-série du Monde appartient au genre ludique [1], quant aux trois livres ils sont de genres très différents allant d’une lettre de Pierre Laurens (professeur émérite à la Sorbonne) à l’ainée de ses petites-filles [2] ; à des textes issus de conférences d’auteurs différents données dans le cadre de l’ALLE, Association le Latin dans les littératures européennes, textes suivis d’une déclaration sur la réforme du collège [3] ; enfin à une série de chapitres rédigés par Gilles Siouffi (professeur en langue française à Paris-Sorbonne) et Alain Rey (lexicographe) qui se posent la question De la nécessité du grec et du latin [4]. C’est par ce dernier ouvrage que je commencerai. Continuer la lecture de Latin, grec, réforme : les livres de la rentrée

  1. Robert Delord, Retrouvez votre latin…et votre grec, Le Robert, Le Monde, 2016 []
  2. Pierre Laurens, Les Mots latins pour Mathilde, Les Belles Lettres, 2016 []
  3. Sous la direction de Hubert Aupetit, Adeline Desbois-Ientile, Cecilia Suzzoni , Le bon air latin, ALLE, Fayard, 2016 []
  4. Gilles Siouffi, Alain Rey, De la nécessité du grec et du latin, Flammarion, 2016 []

De l’imitation à l’étude des Anciens : le cercle de Goethe

Le passage de l’imitation à l’étude des Anciens se fait en Allemagne à la fin du 18e siècle : la France était en plein néoclassicisme au moment de la Révolution et Brutus était le héros du jour. Napoléon, en se proclamant empereur à la suite d’Auguste qui avait mis fin à la guerre civile, continue l’imitation de Rome mais il faudra attendre la Restauration pour que le doute s’insinue sur la nécessité de l’imitation des anciens [1] et de ce fait, on trouve de nouvelles motivations à l’étude du latin comme la gymnastique de l’esprit [2]. Mais passer de l’imitation des anciens à une science de l’antiquité s’est fait en Allemagne au tournant du siècle. Examinons comment cela s’est passé..

Un tableau néoclassique : Goethe dans la campagne romaine

GoetheGoethe dans la campagne romaine. Tischbein, 1787. Städel Museum, Francfort sur le Main.

Continuer la lecture de De l’imitation à l’étude des Anciens : le cercle de Goethe

  1. Cf. Latin et politique : l’impact de la Révolution sur ce carnet []
  2. Cf. histoire de la gymnastique sur ce carnet []

Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

AvenirDesAnciens2Ce livre, provoqué par la réforme en cours du collège, est le fruit d’une intuition profonde : c’est qu’il n’y a pas eu dans notre histoire une seule Renaissance mais des actes de renaissance qui se sont répétés plusieurs fois au cours de l’histoire, qui ont formé la culture européenne et qui doivent être répétés aujourd’hui quand on se confronte avec les textes des Anciens  [1]. Notre origine ne réside pas chez les Grecs. Ceux-ci n’ont été convoqués qu’à l’occasion de crises successives : aristotélisme au Moyen Âge ; chute de Constantinople et arrivée de manuscrits grecs et d’experts sachant les traduire à l’orée des temps modernes. Continuer la lecture de Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

  1. Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens. Oser lire les Grecs et les Latins, Albin Michel, 2016. []

Ploutos ou la richesse divinisée

PloutosDieuDuFricCette version de la Pièce d’Aristophane Ploutos, (dont le choix du sous-titre « dieu du fric », indique bien l’intention polémique du traducteur), date de 2012 mais vient d’être signalée à nouveau par deux des inspirateurs de Nuit Debout, Pierre Dardot (philosophe) et Christian Laval (sociologue). Ceux-ci en effet, dans leur dernière publication  Ce cauchemar qui n’en finit pas [1] montrent comment aujourd’hui dans le monde entier, comme à Athènes autrefois, une oligarchie a pris le pouvoir et corrompt la démocratie, comme dans Ploutos. Continuer la lecture de Ploutos ou la richesse divinisée

  1. Pierre Dardot et Christian Laval, Ce cauchemar qui n’en finit pas. Comment le néolibéralisme défait la démocratie, La Découverte, 2016 []