Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

Le prochain billet sera mis en ligne le 4 septembre prochain

AvenirDesAnciens2Ce livre, provoqué par la réforme en cours du collège, est le fruit d’une intuition profonde : c’est qu’il n’y a pas eu dans notre histoire une seule Renaissance mais des actes de renaissance qui se sont répétés plusieurs fois au cours de l’histoire, qui ont formé la culture européenne et qui doivent être répétés aujourd’hui quand on se confronte avec les textes des Anciens  [1]. Notre origine ne réside pas chez les Grecs. Ceux-ci n’ont été convoqués qu’à l’occasion de crises successives : aristotélisme au Moyen Âge ; chute de Constantinople et arrivée de manuscrits grecs et d’experts sachant les traduire à l’orée des temps modernes. Continuer la lecture de Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens

  1. Pierre Judet de La Combe, l’Avenir des Anciens. Oser lire les Grecs et les Latins, Albin Michel, 2016. []

Ploutos ou la richesse divinisée

PloutosDieuDuFricCette version de la Pièce d’Aristophane Ploutos, (dont le choix du sous-titre « dieu du fric », indique bien l’intention polémique du traducteur), date de 2012 mais vient d’être signalée à nouveau par deux des inspirateurs de Nuit Debout, Pierre Dardot (philosophe) et Christian Laval (sociologue). Ceux-ci en effet, dans leur dernière publication  Ce cauchemar qui n’en finit pas [1] montrent comment aujourd’hui dans le monde entier, comme à Athènes autrefois, une oligarchie a pris le pouvoir et corrompt la démocratie, comme dans Ploutos. Continuer la lecture de Ploutos ou la richesse divinisée

  1. Pierre Dardot et Christian Laval, Ce cauchemar qui n’en finit pas. Comment le néolibéralisme défait la démocratie, La Découverte, 2016 []

Être à l’heure à Rome

Se soucier de l’heure faisait-il partie des préoccupations des Romains ? C’est une question à laquelle le présent livre de Jérôme Bonnin permet depuis peu de répondre [1].

MesureDuTemps1Chez les Romains il y a d’abord un système d’appellation pour désigner les moments de la journée qui est antérieur aux heures numérotées qui n’apparaissent qu’au 3e siècle av. JC. :__________ Continuer la lecture de Être à l’heure à Rome

  1. Jérôme Bonnin, La mesure du temps dans l’Antiquité, Les Belles Lettres, 2015 []

Les aqueducs, ce sont les cathédrales des romains

C’est Paul Veyne qui le dit dans un entretien [1] et on reconnait bien là sa manière de faire. Il refuse toujours les rapprochements avec notre époque, qui semblent aller de soi, mais en propose d’autres qui nous surprennent et nous font réfléchir. On l’a vu récemment pour les Jeux Olympiques : il ne faut pas identifier nos Jeux olympiques avec les concours qui se sont tenus à Olympie dans l’antiquité mais il compare ces concours au prix Nobel.

Il s’explique : les élites richissimes de l’antiquité romaine font construire tout un apparat architectural, comme des amphithéâtres ou des aqueducs qui sont au fond inutiles. Son interlocuteur proteste. Il répond : Continuer la lecture de Les aqueducs, ce sont les cathédrales des romains

  1. L’Histoire, n° 234, 1999, repris dans Sexe et pouvoir à Rome, Texto, 2016, p. 32 []

Rectifications : l’épreuve du temps

Les rectifications de l’orthographe proposées il y a 25 ans sont-elles restées lettre-morte ? Pour répondre à cette question, la liste des rectifications proposées (JO du 6 décembre 1990) permet de repèrer quelles sont les graphies qui ont été acceptées dans les dictionnaires et les livres (et éventuellement dans l’écriture privée). Continuer la lecture de Rectifications : l’épreuve du temps