Archives de catégorie : Histoire

Luca Pacioli : de Naples à Paris

Luca Pacioli (1445-1509), humaniste mathématicien de la Renaissance, nous rend visite à Paris jusqu’au 8 janvier prochain. Son portrait fait partie de la soixantaine d’œuvres que le musée de Capodimonte de Naples a prêté au Louvre pour l’exposition Naples à Paris [1].

En nous appuyant sur la littérature existante [2] essayons de comprendre ce qui est représenté sur le tableau et plus profondément ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux. Continuer la lecture de Luca Pacioli : de Naples à Paris

  1. où toutes les photographies ont été prises  par l’auteur []
  2. Renzo Baldasso, Portrait of Luca Pacioli and Disciple : A New Mathematical Look, The Art bulletin, New York, 92, 2010, p. 83-102  ; Argante Ciocci, Luca Pacioli e la matematizzazione del sapere nel Rinascimento, Bari, Cacucci, 2003 []

L’analyse des manuscrits : nouvelles méthodes

Dans le précédent billet, nous avions terminé par un auteur assez particulier, H. Don Cameron qui non seulement étudiait la Médée d’Euripide mais avait travaillé sur la classification des araignées au Musée de zoologie de l’université de Michigan. Il en discute avec un collègue entomologiste du département d’Histoire naturelle de l’université de New York et ils écrivent ensemble en 1977 un article de la revue Systematic Zoology intitulé Cladistic methods in textual, linguistic and phylogenetic analysis c’est-à-dire qu’il traite des méthodes cladistiques (je vais y revenir) dans les analyses de textes, les analyses linguistiques et les analyses phylogénétiques (à préciser également) [1].

Continuer la lecture de L’analyse des manuscrits : nouvelles méthodes
  1. Norman I. Platnick and H. Don Cameron, Cladistic methods in textual, linguistic and phylogenetic analysis, Syst. Zool., 1977, 26, 380-385 []

Remonter le temps : l’analyse des manuscrits

Tous ceux qui ont lu un texte ancien dans des éditions savantes comme celles des Belles Lettres ont vu sous le texte latin ou grec un certain nombre d’indications obscures nommées « apparat critique ». C’est leur rôle que nous allons essayer de comprendre, sans entrer toutefois dans une trop grande technicité, mais pour voir comment, grâce à des différences repérées dans un texte, on peut remonter dans le temps vers un texte d’origine. Continuer la lecture de Remonter le temps : l’analyse des manuscrits

Le culte romain de Mithra

Nous sommes dans une caverne : au centre, un jeune homme portant un bonnet phrygien maitrise un taureau en lui tenant le naseau et appuyant son pied droit sur sa patte arrière, puis il le poignarde [1]. Rendre compte de la totalité des détails de ce relief, que l’on retrouve à plus de 700 exemplaires sous des formes diverses dans tout le pourtour méditerranéen, nous permettra de comprendre ce que pouvait être le culte romain de Mithra, ici au centre de l’action.

Continuer la lecture de Le culte romain de Mithra
  1. Source : Louvre []

L’écriture du royaume de Méroé

Le royaume de Méroé est actuellement à l’honneur au Louvre pour une exposition temporaire « Pharaon des deux terres », notée en sous-titre « L’épopée africaine des rois de Napata ». Géographiquement, la carte minimaliste ci-contre nous permet de voir que ce royaume se situe en Haute-Egypte, dans le Soudan actuel, avec ses deux capitales successives, Napata, à l’époque de la conquête de l’Égypte par un de ses rois, puis Méroé, plus au sud. Cette civilisation, influencée par l’Égypte pharaonique, s’est développée depuis le troisième millénaire : le royaume de Méroé, son dernier représentant, peut être situé entre 300 av. J.C. et 350 après. L’exposition du Louvre nous présente l’épopée d’un roi de Napata nommé Piânkhy (vers -780) qui envahit l’Égypte et crée ainsi la 25e dynastie qui s’écroule quand en -663 Assourbanipal conquiert Thèbes [1].

Continuer la lecture de L’écriture du royaume de Méroé

  1. Dossier pédagogique de l’exposition (PDF), Claude Rilly, L’écriture méroïtique (PDF) Synthèse des principes de l’écriture méroïtique et de son apparition, Section française de la direction des antiquités du Soudan, 2010 []