Archives de catégorie : Pédagogie

L’enseignement du latin (et du grec) en Suisse (suite)

Mon dernier billet mettait l’accent sur ce qui se passe en Suisse romande et on m’a fait remarquer avec justesse que la Suisse alémanique n’avait eu que la portion congrue. Pour remédier à ce défaut, je vais examiner avec plus de précision le livre signalé par Martin Stüssi (Président de l’Association suisse des philologues classiques) : Sprache und Allgemeinbildung. Neue und alte Wege für den alt- und modernsprachlichen Unterricht am Gymnasium (Langue et enseignement général. Nouvelles et anciennes façons d’enseigner une langue ancienne et moderne au Gymnasium) [1]. On trouvera sur le site du livre beaucoup d’extraits des différents chapitres et du matériel pédagogique dont je vais essayer de rendre compte sous forme de traductions, de résumés et de présentation d’outils pédagogiques associés.

Continuer la lecture de L’enseignement du latin (et du grec) en Suisse (suite)
  1. Theo Wirth, Christian Seidl, Christian Utzinger, Sprache und Allgemeinbildung, (Langue et enseignement général), Lehrmittelverlag des Kantons Zürich, 2017 []

L’enseignement du latin (et du grec) en Suisse

En Suisse, l’enseignement relève des cantons et non de la confédération. Cependant, comme une uniformisation de la structure des enseignements paraissait s’imposer, une « votation » a eu lieu le 21 mai 2006 où de nouveaux articles constitutionnels ont été adoptés avec une double majorité, celle du peuple suisse à 86% mais aussi celle de la majorité des cantons [1]. Comme pour bien comprendre la place du latin (et du grec) dans l’enseignement il faut la situer dans l’ensemble du système éducatif, il est important de comprendre celui-ci [2].

Continuer la lecture de L’enseignement du latin (et du grec) en Suisse
  1. Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique []
  2. Structures scolaires cantonales []

Mordicus

Robert Delord vient de publier aux Belles Lettres le livre ci-contre intitulé Mordicus, mais avec un sous-titre qui correspond bien au contenu du livre : Ne perdons pas notre latin ! C’est un livre écrit à la première personne où le témoignage est très présent et souvent très savoureux mais qui défend le latin, peut-être mordicus, mais surtout avec des arguments qui portent.

Ce livre devrait être lu par tous les enseignants de LCA qui y trouveront d’abord des idées pour leur propre enseignement, mais aussi des arguments à opposer à des personnes réticentes, que ce soit des collègues ou des parents, mais surtout de bonnes raisons de se conforter dans leur choix. C’est aussi un livre qui peut être lu par un public large qui est quelquefois décontenancé par les soutiens réactionnaires des langues anciennes.

Ce qui rend ce livre attachant, c’est que l’on y découvre un enseignant de latin qui noue avec ses élèves une relation forte, exemplaire de ce que doit être la relation pédagogique et ceci du fait de la permanence du groupe de latinistes sur plusieurs années, du fait des voyages sur les terres de l’Antiquité (Italie mais aussi Espagne et à une époque Tunisie), du fait que les textes anciens confrontent à des sujets tels que la sexualité (et l’homosexualité) mais aussi le politique. Ces sujets restent d’actualité et les élèves de Robert Delord en discutent avec lui ce qui montre la relation de confiance qui s’est instaurée dans le groupe. Mais voyons les choses plus en détail.

Continuer la lecture de Mordicus

L’enseignement du latin (et du grec) en Espagne

Dans sa Défense de l’enseignements des classiques grecs et latins parue en 2003, Francisco Rodríguez Adrados qui fut longtemps président  de la Sociedad Española de Estudios Clásicos raconte que lors de sa scolarité secondaire dans les années 1940, l’enseignement du latin (et du grec en théorie) était obligatoire pour tous, pendant cinq des sept années qui conduisent à l’équivalent du baccalauréat, le bachillerato [1]. Comme en Italie et en France, l’enseignement secondaire espagnol sera fractionné ultérieurement en deux cycles et la part du latin et du grec y sera réduite mais certainement moins qu’en France.

Continuer la lecture de L’enseignement du latin (et du grec) en Espagne
  1. Francisco Rodríguez Adrados, Defendiendo la enseñanza de los clásicos griegos y latinos. Casi unas memorias (1944-2002), Madrid, Ed. Clásicas, 2003 []

Débat en Italie sur le lycée classique

« Les jeunes, revenez vous inscrire au [lycée] classique »

Du 16 au 18 mai dernier un débat a enflammé les pages culturelles de la Repubblica (le grand quotidien de gauche italien) à propos du devenir du lycée classique. Les auteurs de plusieurs livres parus récemment en Italie (et pour certains traduits en français) ont été interrogés pour savoir s’il fallait conserver en l’état un lycée classique où l’on apprend essentiellement à traduire le latin et le grec où s’il fallait le faire évoluer en y introduisant des éléments culturels. Pour rendre compréhensible le débat, je présenterai assez précisément ce qu’est le lycée classique en Italie puis les positions des différents auteurs. Continuer la lecture de Débat en Italie sur le lycée classique