Archives de catégorie : Théorie du lien social

Hobbes : Léviathan

Horst Bredekamp, Stratégies visuelles de Thomas Hobbes, illustration 2, Frontispice du Léviathan

Qui ouvre le Léviathan de Hobbes est confronté à ce frontispice (ici reproduit à partir du livre de Host Bredekamp qui l’étudie longuement), [1] où l’on voit un géant couronné, couvert d’une cotte de maille, surgir au-dessus d’un paysage en brandissant les instruments des pouvoirs civils et religieux, une épée et une crosse épiscopale.

Continuer la lecture de Hobbes : Léviathan
  1. Stratégies visuelles de Thomas Hobbes, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2003, illustration 2 []

Mélenchon, tribun du peuple, est-il « sacré » ?

Jean-Luc Mélenchon, lors de la perquisition de son domicile le 16 octobre dernier déclare : « ma personne est sacrée, je suis parlementaire » [1]. Trois jours plus tard, au cours d’une conférence de presse, il précise sa pensée :

« ceci vous expliquera un point de détail qui a échappé aux incultes : l’expression, « ma personne est sacrée », est une expression dont vous trouverez l’explication dans le Littré, un dictionnaire bolchévique bien connu, dans lequel on fait référence à l’histoire profonde qui fait que les tribuns du peuple, dont je m’honore de faire partie, et les parlementaires depuis la première République en France, sont déclarés inviolables et qu’ils bénéficient d’un certain nombre de protections, que ces protections font qu’il ne sont pas, sur tous les plans, sur le même plan que tous les citoyens » [2].

Continuer la lecture de Mélenchon, tribun du peuple, est-il « sacré » ?
  1. Source []
  2. Source []

L’invention du droit en Occident (2/2). De la République à l’Empire

On a vu dans le précédent billet comment, selon Aldo Schiavone [1], le droit a d’abord été inscrit dans des formules qu’il fallait respecter, formules à la fois religieuses et à effet sociaux, par exemple comment prendre correctement possession d’une terre ou d’un bien. On peut certes penser que notre vie sociale actuelle est débarrassée de ces formules rituelles qu’il faut respecter à la lettre pour qu’un effet juridique et social s’en suive, mais qu’on se souvienne cependant le la prestation de serment recommencée par précaution lors de l’investiture de Barack Obama en 2009. Par ailleurs la lettre d’un contrat oblige toujours. Continuer la lecture de L’invention du droit en Occident (2/2). De la République à l’Empire

  1. Aldo Schiavone, IUS L’invention du droit en Occident, Belin, 2008 []

L’invention du droit en Occident (1/2)

schiavoneinventionComment peut-on dire comme le fait Aldo Schiavone dans le livre ci-contre [1], que le droit soit une « invention » comme le furent l’agriculture au néolithique ou l’écriture vers 3000 av. J.C. ? On a plutôt l’impression que le droit existe comme la religion ou les hiérarchies sociales dans toutes les sociétés anciennes. De plus, il ne s’agit pas simplement dans le titre du livre de l’invention du droit à Rome mais dans tout l’Occident ce qui nous conduit jusqu’à nos sociétés actuelles. Continuer la lecture de L’invention du droit en Occident (1/2)

  1. Aldo Schiavone, IUS L’invention du droit en Occident, Belin, 2008, édition originale italienne 2005 []

Ploutos ou la richesse divinisée

PloutosDieuDuFricCette version de la Pièce d’Aristophane Ploutos, (dont le choix du sous-titre « dieu du fric », indique bien l’intention polémique du traducteur), date de 2012 mais vient d’être signalée à nouveau par deux des inspirateurs de Nuit Debout, Pierre Dardot (philosophe) et Christian Laval (sociologue). Ceux-ci en effet, dans leur dernière publication  Ce cauchemar qui n’en finit pas [1] montrent comment aujourd’hui dans le monde entier, comme à Athènes autrefois, une oligarchie a pris le pouvoir et corrompt la démocratie, comme dans Ploutos. Continuer la lecture de Ploutos ou la richesse divinisée

  1. Pierre Dardot et Christian Laval, Ce cauchemar qui n’en finit pas. Comment le néolibéralisme défait la démocratie, La Découverte, 2016 []