Rénover l’apprentissage de la grammaire

En termes de grammaire, la francophonie n’est pas un vain mot. Les enfants de France ont les mêmes difficultés d’apprentissage que leurs camarades du Québec, de Suisse Romande ou de Belgique francophone. Les programmes français actuels ont été construits en tenant compte des apports des spécialistes de tous ces pays qui ont été synthétisé dans une publication canadienne récente sous la direction de Suzanne-G. Chartrand : Mieux enseigner la grammaire [1]. Ce qui est nouveau, c’est la méthode d’apprentissage car il est maintenant possible de faire découvrir aux élèves les régularités de la grammaire du français par des expériences précises sans passer par l’apprentissage par cœur de listes de règles et d’exceptions. Continuer la lecture de Rénover l’apprentissage de la grammaire

  1. Mieux enseigner la grammaire, sous la direction de Suzanne-G. Chartrand, Montréal, Erpi éducation, 2016 []

Rapport Charvet-Bauduin (2/2) : pour en finir avec la question de l’élitisme

Je reviens en arrière sur un point où en tant que sociologue je suis particulièrement concerné : celui des attaques contre les LCA qui s’appuieraient sur le fait que, comme les catégories favorisées choisissent plus que la moyenne cet enseignement, il constituerait un facteur d’inégalité sociale qu’il faut combattre. Les auteurs du rapport relativisent le constat en montrant que d’autres enseignements sont dans ce cas comme le chinois ou l’allemand mais font surtout une analyse fine des statistiques. Ce sont elles qu’il convient d’étudier. Continuer la lecture de Rapport Charvet-Bauduin (2/2) : pour en finir avec la question de l’élitisme

Rapport Charvet-Bauduin (1/2) : quel enseignement des LCA ?

La renaissance des Langues et cultures de l’Antiquité : tel est l’objectif du rapport demandé par Jean-Michel Blanquer et remis récemment par Pascal Charvet, ancien inspecteur général, linguiste et helléniste, et par David Bauduin, inspecteur d’Académie (Rapport sur la valorisation des LCA disponible en ligne). Les titres des auteurs sont importants : l’un est un spécialiste réputé du domaine, les deux sont du sérail. Ceci veut dire que même si toutes leurs préconisations ne sont pas suivies d’effet, l’esprit de ce rapport doit inspirer les enseignants de LCA, les motiver et conduire à un renouveau.

Je ne peux que recommander la lecture des 177 pages du rapport mais je vais insister dans ce premier billet sur le point 6 qui concerne le contenu de l’enseignement. Continuer la lecture de Rapport Charvet-Bauduin (1/2) : quel enseignement des LCA ?

Curia Confoederationis Helveticae

Pourquoi cette inscription latine au fronton du Palais fédéral de Berne quand on dispose déjà de quatre langues nationales : l’allemand, le français, l’italien et le romanche ? Répondre à cette (fausse) question nous conduira à examiner les spécificités linguistiques  de la Suisse et à comprendre pourquoi elle en partage certaines avec la Belgique (comme septante et nonante).

Continuer la lecture de Curia Confoederationis Helveticae

L’accord de proximité en latin (et en grec)

Pour lutter contre le fait que le masculin l’emporte sur le féminin dans les phrases du type « les hommes et les femmes sont beaux », un des arguments donnés en faveur de l’accord de proximité en français est le fait de son existence en latin et en grec. Examinons-donc la situation essentiellement à partir de plusieurs grammaires latines (et d’une grammaire grecque) qui proposent des exemples tirés de la littérature [1] puis nous verrons si ce passage par les langues anciennes peut éclairer la situation pour le français. Continuer la lecture de L’accord de proximité en latin (et en grec)

  1. Pour le latin et par ordre d’ancienneté : Ernout et Thomas 1951, Bizos 1965, Lavency 1985, Guisard et Laizé 2001, De Give 2011 ; pour le grec : Bizos 1947 []